L’impact de la surface habitable sur le marché de l’immobilier de location saisonnière

La surface habitable d’un logement est un élément clé à prendre en compte lorsqu’il s’agit d’investir dans l’immobilier de location saisonnière. En effet, elle peut influencer grandement la rentabilité et la performance d’un bien sur ce marché spécifique. Cet article se propose d’analyser les différents aspects de l’impact de la surface habitable sur le marché de l’immobilier de location saisonnière, en mettant en lumière les tendances actuelles et les conseils d’experts du secteur.

La demande des locataires pour différentes surfaces

Le choix de la surface habitable d’un logement dépend essentiellement des besoins et des attentes des locataires. Il est donc crucial pour les investisseurs de bien connaître leur cible afin de proposer un bien correspondant à leurs exigences. Les familles auront ainsi besoin d’une plus grande surface habitable avec plusieurs chambres, tandis que les couples ou les personnes seules chercheront davantage des biens plus petits et fonctionnels.

En outre, les attentes en termes de confort et d’aménagement peuvent varier selon les destinations touristiques : une grande maison avec jardin sera recherchée pour un séjour à la campagne, alors qu’un appartement avec balcon offrant une belle vue sera prisé en bord de mer ou à la montagne.

L’influence de la surface habitable sur le prix

La surface habitable d’un logement a un impact direct sur le prix auquel il peut être proposé à la location. Plus la surface est grande, plus le loyer sera élevé, cependant, il faut également prendre en compte la notion de loyer au mètre carré. En effet, dans certaines zones très prisées ou à forte demande locative, les petites surfaces peuvent se louer à un prix au mètre carré supérieur à celui des grandes surfaces.

Cela signifie que les investisseurs doivent trouver le bon équilibre entre une surface suffisante pour répondre aux besoins des locataires et un loyer acceptable pour maximiser la rentabilité de leur investissement. Selon une étude réalisée par LocService, le loyer moyen pour une location saisonnière de 30 m² serait de 760 €/mois, contre 1 100 €/mois pour un bien de 50 m² et 1 400 €/mois pour un bien de 70 m².

La rentabilité selon la surface habitable

Pour optimiser la rentabilité d’un investissement locatif saisonnier, il est essentiel de choisir la bonne surface habitable en fonction du marché local et des attentes des locataires. Les petites surfaces offrent généralement une meilleure rentabilité grâce à leurs prix d’achat plus faibles et à leur capacité à générer des revenus locatifs importants.

Toutefois, il ne faut pas négliger l’attrait des grandes surfaces, qui peuvent séduire des familles ou des groupes d’amis recherchant un hébergement spacieux et confortable pour leurs vacances. Selon les experts, la rentabilité d’un bien immobilier de location saisonnière serait en moyenne de 5 % à 7 % pour une surface habitable de moins de 50 m², et de 4 % à 6 % pour les surfaces supérieures.

Les conseils des professionnels pour choisir la bonne surface habitable

Pour réussir son investissement dans l’immobilier de location saisonnière, il est important de bien connaître le marché local et d’évaluer avec précision les besoins des locataires potentiels. Voici quelques conseils prodigués par des professionnels du secteur :

  • Analyser la demande locative selon les typologies d’hébergements (studios, appartements, maisons) et les destinations touristiques;
  • Opter pour des surfaces modulables ou évolutives, qui permettent d’adapter facilement le logement aux besoins des locataires au fil du temps;
  • Ne pas négliger le potentiel de valorisation sur le long terme : un bien avec une grande surface habitable peut être plus facilement revendu ou loué à l’année si besoin;
  • Faire appel à un expert immobilier pour estimer la valeur locative du bien en fonction de sa surface habitable et du marché local.

Ainsi, il apparaît que la surface habitable joue un rôle prépondérant dans le succès d’un investissement dans l’immobilier de location saisonnière. En prenant en compte les attentes des locataires, l’influence sur le prix et la rentabilité ainsi que les conseils des professionnels du secteur, les investisseurs pourront optimiser leurs choix et maximiser la performance de leurs biens sur le marché.